Sunday, June 20, 2010

La Lettre...

Mumbai, le 19 Juin 2010.
Ma chère Elena,

Je suis désolé que je n’aie pas répondre à ta lettre plus tôt. Oui, j'avais promis de t’écrire chaque semaine après mon retour en Inde, mais, depuis les deux derniers mois, j'ai été très occupé avec mes examens à l'université. En plus, enfin, ma famille et moi, on a emménagé dans notre nouvel appartement la semaine dernière. La fenêtre de ma nouvelle chambre est face à la mer, c’est absolument super!
Cependant, je voudrais partager des nouvelles décevantes avec toi. La semaine dernière en Inde, le tribunal a donné une punition de seulement 2 ans en prison pour les coupables de la tragédie de Bhopal qui a eu lieu il ya 25 ans. 15.000 personnes étaient mortes et 500 milles autres étaient infligés par de graves blessures à cause d’une fuite de gaz dans l'usine chimique à Bhopal. Les effets nocifs du gaz ont mené aux défauts génétiques dans les enfants nés à Bhopal. À cause de ce jugement injuste rendu par le tribunal, des milliers de survivants de la tragédie ensemble ont lancé une campagne de signatures pour une note de service envoyée à Barack Obama, le Président des États-Unis, contre l'usine chimique. Vraiment, je crois aussi que cette punition de seulement 2 ans en prison n'est pas juste ..!
En dehors de cela, grâce à Dieu la saison de la mousson a commencé ici et il fait très beau. Bien que parfois, il devient un peu difficile de quitter la maison à cause de la pluie grosse… ! C’est ironique non?! :-)
Aussi, comme le reste du monde, l'engouement de la Coupe mondial du foot s'est emparé de l'Inde également, où, comme tu le sais, en général, le cricket est une religion. Les supporters de foot à Mumbai littéralement retrouver ensemble dans les cafés de sport de y regarder le foot sur les grands écrans, et d’applaudir leur équipe favorite. Même les pluies ici ne refroidissent pas leur enthousiasme ..!
Et toi ? J’espère que tu et Jonah sont bien. Et, es-tu heureuse avec ton nouvel boulot comme professeur? Que se passe-t-il à Paris? Raconte-moi tout. En attente de ta réponse.
Bisous à toi et Jonah,
Vriddhi.

No comments:

Post a Comment